La langue des ouvriers de la sidérurgie

Par Pierre Machiroux

Chaque métier implique son jargon. Celui de la sidérurgie est très riche. Mais que signifient enlever la barbe, vider le loup ou encore pratiquer la sucette ?


Nous allons régulièrement près de la chapelle voir l'état du placard.
Il y a un homme mort à l'intérieur du haut-fourneau.
Nous travaillons soit avec la pince ou avec le moufle.
Nous enlevons les barbes qui s'accumulent sur les hanches.
Sur un haut-fourneau, il y a aussi une cuillère et deux sortes de  champignons.


Nous pratiquons parfois la sucette pour voir surgir une multitude de moustiques et les petits soldats.
Nous surveillons aussi la propreté de l'entonnoir, nous faisons une belle bonnette pour vider le siphon, en prenant bien garde de ne pas provoquer un boulage.

Et dans le pire des cas, on doit aussi vider le loup.



La chapelle : Elle se situe autour du trou de coulée.
Le placard : Zone du trou de coulée.
L'homme mort : Zone à l'intérieur du haut-fourneau.
La pince : Elle est utilisée sur la perforatrice quand on enfonce et retire une barre dans le trou de coulée.
Le moufle : Le moufle est utilisé sur la perforatrice, quand on fore dans le trou de coulée.
Les barbes : Les barbes sont une accumulation de fonte et de laitier refroidit, qui s'accumule de chaque coté de la route de coulée.
Les hanches : Les hanches sont les bords de la routes de coulée (hanche gauche et hanche droite)
La cuillère : la cuillères se situe sous le gueulard , dans le haut-fourneau (HF) en tournant, elle répartit les matière (agglo & coke ) en couches successives dans le HF
Les champignons : Il y en a un dans le silo à poussières de gaz (c'est le champignon qui permet l'extraction des poussières). L'autre champignon, c'est l'accumulation de masse de bouchage, qui se forme dans le HF derrière le trou de coulée.
La sucette : On fait une sucette quand le HF ne coule pas bien. Cela consiste à mettre la machine à boucher sur le trou de coulée et
à injecter quelques litres de masse de bouchage. Alors on retire la machine à boucher immédiatement, ce qui provoque un effet de succion.
Les moustiques : Etincelles de matière en fusion qu'on voit au débouchage ou au bouchage.
Les petits soldats : Quand le HF ne va pas bien (quand la fonte est froide - de 1400 degrés). C'est un phénomène qu'on peut voir autour du jet qui sort du trou de coulée.
L'entonnoir : Pièce de la perforatrice
Une bonnette : Faire une belle bonnette, c'est percer un trou d'un beau diamètre quand on vide la route de coulée. Une belle bonnette permet une bonne vidange de la route de coulée.
Le siphon : Le trou du siphon, par lequel on vide la route de coulée.
Un boulage : C'est un phénomène qui se produit quand la fonte en fusion entre en contact avec du sable humide (ça explose !)
Le loup : Quand on arrête un HF pour plusieurs semaines, on doit vider la cuve (c'est la descente de charge). Quand plus rien ne sort par le trou de coulée, le HF est mis à l'arrêt. La vidange du loup consiste à vider le creuset de la fonte qu'il contient encore.


Ajouter un Commentaire

Test


Code de sécurité
Rafraîchir

Site propulsé par Joomla!, logiciel libre sous licence GNU/GPL.
Réalisation : Présence et Action Culturelles.